Home / Quelle puissance choisir pour un radiateur sèche-serviettes ?

Quelle puissance choisir pour un radiateur sèche-serviettes ?

S’il y a bien une chose qui pourrait préoccuper nos esprits en sortant de la douche, c’est d’avoir sa serviette mouillée. En installant un sèche-serviette chez vous, fini l’inconfort, fini les contraintes à devoir accroché votre serviette quelque part pour le sécher, vous pourriez profiter un peu plus de l’instant présent et être bien dans votre peau. Combien de types de sèche-serviettes existe-t-il ? Quelle puissance choisir pour son sèche-serviette ?

Les différents types de sèche-serviettes

En général, on distingue trois types de sèche-serviettes : le sèche-serviette électrique, le sèche-serviettes à l’eau et le sèche-serviette mixte. Le sèche-serviette électrique s’alimente à partir d’un réseau électrique autonome. Il permet en même temps de sécher vos serviettes tout en chauffant votre salle de bain de façon homogène. Léger et facile à installer, il dispose de plusieurs fonctionnalités intéressantes comme un programmateur, une minuterie, une soufflerie…

Il existe quatre catégories de sèche-serviettes :

  • Le sèche-serviette rayonnant ;
  • Le sèche-serviette muni d’un fluide caloporteur ;
  • Le sèche-serviette à inertie sèche ;
  • Le sèche-serviette soufflant.

Le sèche-serviette rayonnant présente une chaleur forte, idéal pour obtenir une montée de température rapide. Équipé d’un programmateur, cet appareil est capable de sécher votre serviette tout juste avant votre sortie de la salle de bain. Le sèche-serviette muni d’un fluide caloporteur diffuse une chaleur confortable, homogène et douce sans sécher l’air ambiant.

Le sèche-serviette à inertie sèche quant à lui possède un cœur en stéatite, en pierre de lave ou en céramique qui stocke la chaleur pour ensuite la restituer de façon progressive. Le dispositif possède une grande inertie et assure une production de chaleur tout en économisant de l’énergie. Comme son nom l’indique, un sèche-serviette soufflant dispose d’une soufflerie lui permettant de chauffer la salle de bain et les serviettes en seulement une dizaine de minutes.

Le sèche-serviette à l’eau se relie à votre chaudière pour ensuite diffuser une chaleur douce. Cette liaison est assurée par la présence de deux tubes, le premier amène de l’eau chaude tandis que le second contient de l’eau froide provenant du système de distribution. Le seul hic, ce sèche-serviette ne fonctionne uniquement que lorsque le chauffage central se met en marche. Pour assembler les différentes fonctionnalités d’un sèche-serviette électrique et à l’eau, on a créé le sèche-serviette mixte. Ce dernier fonctionne à l’eau tout en contenant une résistance électrique.

La puissance estimée des sèche-serviettes

Après avoir déterminé le type de sèche-serviettes qui correspond le mieux à votre salle de bain, il est maintenant temps de penser à la puissance qu’il procure. En effet, la puissance de chauffage obtenue par un sèche-serviette dépend d’une marque à une autre et d’un modèle à un autre…

… Si vous choisissez un appareil présentant une puissance faible, votre consommation en énergie augmentera automatiquement. À l’inverse, un sèche-serviette trop puissante vous fera dépenser plus d’argent que vous ne devriez. Le choix d’un sèche-serviettes doit se faire en premier lieu en fonction de la température voulue dans la salle.

  • Pour obtenir une température à 19 °C, un sèche-serviette présentant un ratio de 100 W/m² est acceptable. Cette valeur est suffisante si vous n’avez pas tendance à tarder dans la salle de bain.
  • Le cas contraire, optez pour un sèche-serviette procurant un ratio entre 100 à 120 W/m². Ce type d’appareil pourra vous procurer une température aux alentours de 21 °C.
  • Pour le bien-être de vos enfants et de leurs grands-parents, il vous est conseillé de choisir un modèle avec une fourchette de puissance entre 120 et 130 W/m² chauffé.

Choisir son sèche-serviette en fonction de sa puissance

Sur le marché, vous pourriez trouver différents niveaux de puissance assignés à un même modèle de sèche-serviette. Ces différents niveaux assurent une garantie thermique et une excellente homogénéité après l’installation de l’appareil dans vos salles d’eau. La plupart des sèche-serviettes proposés sur le marché se fixe à une valeur de puissance précise : 500 W, 750 W et 1000 W. Comment choisir le modèle le mieux adapté pour soi ?

Eh bien, pour ce faire, il vous suffit de faire des calculs simplifiés de vos besoins en chaleur. Pour la plupart des salles de bain, on compte 100 W/m². On rajoute par la suite 30 % de cette valeur pour prévenir d’une quelconque déperdition de chaleur. De ce fait, pour 1 m² de votre salle de bain, votre sèche-serviette devra vous fournir 130 W.

  • Si votre salle de bain mesure 3 à 4 m² de surface, soit 390 à 520 W, vous pouvez vous contenter d’un sèche-serviette à 500 W.
  • Les sèche-serviettes à 750 W conviennent aux salles de bain de superficie entre 4 et 6 m², soit 520 à 780W.
  • Pour le cas d’une salle de bain plus grande (supérieur à 6 m²), il conviendrait d’utiliser un sèche-serviette à 1000 W.